21/10/2015

Carine Roitfeld x Uniqlo

L’icône de mode Carine Roitfeld signe une capsule d’essentiels chics avec le géant Uniqlo.

4abeb3b805ce32a31e484595cbe22c62.jpg

Pour Le Figaro Madame, elle s’est confiée et a même mise en scène cette collection, mixée à d’autres pièces de créateurs et avec la complicité de la top Lily Donaldson.  

ea579c8e4cb2b84823de2b5e4d52fe94.jpg

Une collection culte est donc bel et bien annoncée !   (lancement mondial le 29 octobre).

Pour le magazine, elle a bien sûr orchestré une série mode détonnante car elle est comme ça Carine Roitfeld, ex-directrice de Vogue France et papesse internationale du style.  Elle sait exactement où elle va.  « J’ai toujours une idée très précise de ce que je veux. Pour ce shooting, il me semblait évident de mixer la collection avec des pièces de créateur, c’est ça, le chic, non ? »

 Sur les portants qui l’entourent, les pulls en cachemire noir, les chemisiers imprimés camouflage, les manteaux à double boutonnage et les jupes crayon griffés Carine Roitfeld x Uniqlo côtoient donc des pantacourts en tweed Marc Jacobs, des vestes Maison Margiela, des tops Rick Owens, des robes noires Givenchy…

« Je suis comme un peintre devant sa toile blanche.  Je dispose d’une palette de couleurs différentes, à moi ensuite de les assembler pour en tirer le meilleur. »  Et sa toile blanche du jour n’est autre que la top-modèle Lily Donaldson.  « J’adore la beauté hitchcockienne de Lily ! Sa blondeur, son regard, sa façon d’être…  Ça m’amusait beaucoup de mettre en scène une fille qui est mon opposé absolu ! »

carine roitfeld,uniqlo,collection capsule,basiques carine roitfeld,uniqlo,collection capsule,basiques carine roitfeld,uniqlo,collection capsule,basiques carine roitfeld,uniqlo,collection capsule,basiques

carine roitfeld,uniqlo,collection capsule,basiques carine roitfeld,uniqlo,collection capsule,basiques

Mannequin, rédactrice de mode, directrice de magazine, muse, icône… Trente ans de carrière dans la mode, et c’est pourtant la première fois qu’elle signe une collection capsule.  Pourquoi avoir attendu si longtemps ?  « Ceux qui me connaissent le savent bien : je ne fais jamais rien à la légère. Tout est réfléchi. Je mesure chaque paramètre. Je voulais attendre de trouver le bon partenaire. Jusqu’à maintenant, j’étais sollicitée par des enseignes qui ont pour habitude d’enchaîner les collaborations : un designer en chasse un autre. Je voulais m’unir avec une marque moins attendue. Et puis, j’apprécie Uniqlo. Je vais régulièrement y chercher tous mes basiques : leurs tee-shirts Heattech et leurs doudounes sont super, non ? »

N’Etant pas designer et n’ambitionnant pas de le devenir, elle a élaboré cette collection main dans la main avec Naoki Takizawa, le directeur artistique d’Uniqlo.  Elle avait une idée très précise de ce qu’elle voulait : créer une garde-robe pour la femme d’aujourd’hui !  Une femme active, qui travaille, qui voyage beaucoup ; une femme pressée qui n’a pas forcément le temps de passer des heures devant sa penderie.  Une femme comme elle, en somme…

Carine Roitfeld a d’ailleurs ouvert mes placards et est partie de ses propres basiques.  La collection se compose donc de jupes crayon longueur genou, de slip dresses, de pulls en cachemire noir, d’imprimés léopard et camouflage, de vestes d’homme… C’est une reprise de tous ses essentiels… revus et corrigés par ses soins car c’est une maniaque des proportions qui donne tous ses vêtements à retoucher !  Elle fait fitter ses jupes, revoit les encolures, la longueur des manches...  P.ex. elle met un point d’honneur à ce que l’on voie l’os du décolleté et celui du poignet, autant de détails sexy qui font toute la différence !  Chaque pièce qui compose la collection est ainsi proportionnée selon ses propres critères.  Bref, il s’agit finalement là de sa garde-robe rêvée…  et du sur-mesure à ce prix-là, c’est plutôt cool, non ?  Surtout qu'elle a été particulièrement exigeante sur la qualité des matières...

60acc8e0b2322f92d34741d2a747912a.jpg ab8bb273f23674eceea81f164a0abcbc.jpg 01a30c5ef18f2965eae564315a342262.jpg

336d97dbeaf44be34dd8354a52ce01fc.jpg 4898794816be8afec53279ea06a3c633.jpg

Trente ans maintenant que l’on parle de la fameuse Carine’s touch.  Quelle est-elle, finalement ?

« Pour moi, l’attitude a toujours été plus importante que le vêtement.  Les mains dans les poches donnent de l’attitude, les manches retroussées d’un pull donnent de l’attitude, la façon de nouer un manteau donne de l’attitude. Et puis, j’aime jouer avec les codes : il y a toujours un détail politiquement incorrect sur moi - des chaussures blanches en hiver, par exemple. Ma dernière manie est de nouer mes chemises sur le ventre, de façon à laisser apparaître mes collants résille sur la taille… »

Un sens du style tiré de sa curiosité sans doute car elle ne s’inspire de personne mais, en revanche, aime explorer mille et une possibilités…  mélanger, imaginer, inventer.   Elle a le don de pouvoir faire de la mode avec rien et d’en faire des merveilles.

Son inspiration est sans conteste tirée du travail de rédactrices de modes telles que Grace Coddington, Diana Vreeland, Polly Mellen, ou encore Franceline Prat avec Helmut Newton mais aussi Nicole Crassat à côté de qui elle a fait ses armes dans les années 1980 et qui lui a transmis le goût du risque car un bon styliste doit savoir être audacieux !

Son secret pour perdurer dans ce milieu ?  Le respect.  « Se respecter et respecter les autres. Je ressens un profond respect pour tous les gens avec qui je travaille, que ce soit les créateurs, les annonceurs, mes assistants, les mannequins. Quant à mes choix, je ne fais rien qui ne me ressemble pas. Je veux rester en accord avec le niveau que je m’impose.»

Carine Roitfled travaille également sur la sortie d’un parfum, son parfum, un projet qui lui tient particulièrement à cœur car elle a « toujours eu envie de créer quelque chose de concret. Quelque chose qui reste et que je puisse transmettre à mes enfants et petits-enfants. Et puis, aucune rédactrice de mode n’a créé de parfum… Karl me dit souvent : « Carine, dans la vie, il faut toujours être le premier. »  J’écoute donc son conseil ! »

79eac588b82109714bf1fb37fef0047e.jpg

76b8967f8084428bff79ea1878475687.jpg

8d9ecf642dba3947fe145fee3b8665de.jpg

5ad2f86499a1e27fc87af84c0b071d7a.jpg

51c2368bbf6742aeabf437fe89499f6a.jpg

33bf60491fb0c07f45492f652b86b828.jpg

6c059ee637c3244dcb1f5ca1f5bf7d6f.jpg

043cff596f04918325dbb5b5c71084df.jpg

04a83353f15e58ad998a918e02af02c7.jpg

Bref, une grande dame, une grande collaboration, une grande impatience… et une grande chance aussi car il n’y en aura pas pour tout le monde ! 

XoXo

(interview Le Figaro Madame)