04/10/2013

C'est officiel, Marc Jacobs quitte Louis Vuitton pour mieux se consacrer à sa propre marque...

Bernard Arnault, propriétaire du groupe LVMH, vient de confirmer le départ du créateur new-yorkais de 50 ans.  Arrivé au sein de l'entreprise française en 1997, le designer a (re)construit pendant 16 ans l'identité du prêt-à-porter féminin du maroquinier français.

Mais qui est ce new-yorkais en qui presque personne ne croyait ?

1381192_10151701647223253_1463960237_n.jpg

Marc Jacobs naît dans une famille juive aisée à New York, le 9 avril 1963. Son père, agent de la comédienne américaine Joan Rivers, meurt alors qu'il n'a que sept ans. Adolescent, las de devoir déménager à chaque fois que sa mère change de compagnon (elle se remarie trois fois), il décide d'aller vivre chez sa grand-mère paternelle, dans un appartement du Majestic (célèbre immeuble Art Déco situé en face de Central Park).

Sa mamie l'initie au tricot, à la broderie et à la couture. Adorable et coquette (le genre de femme qui assortissait ses sacs à main à ses chaussures), middle class mais avec des références très upper class dira-t-il d’elle…

Dès 13 ans, il a vraiment eu conscience de ce qu’il voulait faire.  Séduit par les gens qu’il voyait dans des endroits comme le célèbre « Studio 54 », il voulait faire partie de cet environnement créatif !

A côté de son job de vendeur au concept-store Charivari (une boutique new-yorkaise d'avant-garde qui n'existe plus), il entame des études de stylisme à la High School of Art and Design, puis sort diplômé de la prestigieuse Parsons School of Design en 1985.  Sa collection de fin d'études attire l'oeil de l'homme d'affaires américain Robert Duffy qui devient dès lors son mentor, à la manière de Pierre Bergé et Yves Saint Laurent, l'histoire d'amour en moins.

L'année suivante, il commercialise sa toute première ligne sous le nom de Marc Jacobs, financée par le groupe américain Onward Kashiyama. Les tops modèles Naomi Campbell, Christy Turlington et Linda Evangelista défilent gratuitement pour lui mais c'est un échec commercial : son magasin tout neuf sur Mercer Street reste vide !

En 1988, nommé directeur artistique de la marque Perry Ellis à seulement 25 ans, il demande l'aide d'un certain Tom Ford afin de lui confier la ligne de jeans pour qu'il y apporte une touche de sophistication.  Cinq ans plus tard, Marc Jacobs, qui vient de faire une apparition dans le clip Sugar Kane du groupe de rock alternatif Sonic Youth, présente une collection printemps-été 1993 d'inspiration grunge.  La presse adore.  Les dirigeants détestent.  Les clients boudent.  Il est remercié.

"Quand j'ai créé cette collection, mon intention n'était pas du tout de choquer. Je retranscrivais juste un univers qui me touchait: la musique, la photo et un nouveau type de mannequins incarné par Stella Tennant ou Kate Moss. Elles avaient un vrai style, une façon incroyable de mélanger les vêtements. J'aimais cette idée d'imperfection et de beauté", dira-t-il dans L'Express Styles. Trois mois après, Anna Wintour, rédactrice en chef du Vogue US, le soutient en publiant une série mode intitulée Grunge and Glory.

La même année, elle joue également de ses relations pour qu'il soit élu Womenswear Designer of the Year aux CFDA.

En pleine traversée du désert, Marc Jacobs est finalement approché par Bernard Arnault pour être le directeur artistique de Louis Vuitton, en 1997. Sur les conseils de Robert Duffy, il accepte, à condition que LVMH soutienne Marc Jacobs International. Après 18 mois de négociations, le patron du groupe finit par céder et investit financièrement dans la marque éponyme de son nouveau protégé.

Refusant que le prêt-à-porter ne soit qu'un faire-valoir de la maroquinerie, Marc Jacobs fait de son tout premier défilé Louis Vuitton un pari risqué et réalise une collection d'un minimalisme absolu, sans logo, ni monogramme. Du blanc, du noir, du gris... et pas de sac, ce qui lui a permis d'opérer la rencontre entre l'univers du malletier et celui de la mode.  Vision stratégique !

Le créateur finit tout de même par céder aux sirènes du it-bag.  Un sac LV avait une durée de vie de sept ans, avec Marc Jacobs, ils sont entrés dans la magie du monde de l'éphémère…

Féru d'art contemporain (il collectionne les tableaux d'Andy Warhol, Georges Braque et David Hockney), Marc Jacobs collabore avec des artistes tels que Julie Verhoeven, Stephen Sprouse, Yayoi Kusama, Richard Prince ou Takashi Murakami.

sac arty.jpg

Depuis son arrivée, Louis Vuitton doublerait son chiffre d'affaires tous les cinq ans.

Parallèlement, Marc Jacobs lance sa seconde ligne Marc by Marc Jacobs, en 2001, rapidement suivie de sa ligne pour enfants, Little Marc Jacobs. Il se retrouve alors à gérer un total de huit collections de prêt-à-porter par an (sans compter les accessoires et les parfums). La pression devient trop lourde à gérer. Pour évacuer le stress, il passe ses nuits à boire et à se droguer dans les clubs.

En 2007, Robert Duffy l'envoie discrètement suivre une (deuxième) cure de désintoxication en Arizona.

A son retour, Marc Jacobs opère une transformation physique radicale.

Sur une idée de son coiffeur, Jordan Blackmore, il abandonne queue-de-cheval et lunettes de vue au profit d'une coupe courte et de lentilles de contact. Il se laisse pousser une barbe de trois jours et affiche un teint hâlé made in cabine d'UV. Le nouveau Marc Jacobs, bronzé, coquet et musclé, est né. Pendant un temps, il arbore même une coloration bleu électrique!

Privé de caféine - mais pas de nicotine ! - il devient accro au sport.

Fier de sa nouvelle plastique bodybuildée, il affiche ses pectoraux huilés et ses tatouages colorés (28 au total) dans les publicités pour son parfum Bang, sa palette de maquillage Nars ou plus récemment ses canettes Coca-Cola Light. En 2008, l'icône gay pose dans le plus simple appareil devant l'objectif de son ami Terry Richardson.

Son nouvel uniforme ? Une chemise blanche rentrée dans un kilt, accessoirisée d'une Rolex en or (preuve qu'à 50 ans il a réussi sa vie) et une paire de chaussures originales. "Je suis le crapaud qui s'est transformé en prince", plaisante-t-il.

L'incorrigible fêtard transforme les défilés Louis Vuitton en mégashows, rivalisant ainsi avec la folie des grandeurs de Karl Lagerfeld chez Chanel: il fait installer un manège géant (printemps-été 2012), fabriquer un train à vapeur (automne-hiver 2012-2013) ou encore construire une série d'escalators dans un décor de Daniel Buren (printemps-été 2013). Ses premiers rangs attirent les stars comme Demi Moore, Catherine Deneuve ou Beyoncé.

marc-jacobs-16_2393774.jpg

Marc Jacobs est également très proche de l'ex-chanteuse anglaise Victoria Beckham.

Jamais à court d'humour (souvenez-vous de la vidéo où un homme passe l'aspirateur en robe pour présenter sa collection Croisière, en 2012), il fait poser la femme de footballeur dans un sac de shopping géant dans la campagne Marc Jacobs printemps-été 2008.

marc-jacobs-18_2391900.jpg   marc-jacobs-19_2391894.jpg

Provocateur dans l'âme, il défraie aussi régulièrement la chronique avec sa fascination pour les jeunes filles en fleurs (en 2012, la publicité du parfum Oh Lola, où Dakota Fanning, mineure à l'époque, pose avec un flacon entre les jambes, est censurée par l'autorité de régulation de la publicité britannique). « La jeunesse est la chose la plus belle et sexy que je connaisse. Je suis loin d'être un pédophile. Mais la pureté et la curiosité me touchent » se justifie-t-il.

marc-jacobs-21_2393771.jpg

En 2009, Marc Jacobs soutient le mariage pour tous, en commercialisant un tee-shirt avec le slogan "Je paie mes impôts, je veux mes droits".

marc-jacobs-22_2391871.jpg

Envisagé comme le successeur de John Galliano chez Christian Dior, Marc Jacobs a préféré décliner l'offre.  Certains le voient comme le seul capable de remplacer un jour Karl Lagerfeld chez Chanel.

 

Ce mercredi 2 octobre 2013, Bernard Arnault, propriétaire du groupe LVMH, a annoncé le départ de Marc Jacobs de Louis Vuitton. Et le recrutement de Nicolas Ghesquière, ex directeur artistique de Balenciaga, pour succéder à Marc Jacobs à la tête de la création de Louis Vuitton est bien en cours…

en vrac... tartan sexy en 2004 :

tartan sexy 2004 2005.jpg

cabas 2007 :

cabas 2007.jpg

dégradés 2007-2008 :

dégradé 2007-2008.jpg

infirmières sexy en 2008 :

infirmières sexy 2008.jpg

afro en 2010 :

afro 2010.jpg

baroque en 2009 - 2010 :

baroque 2009 2010.jpg

art nouveau en 2011 :

art nouveau 2011.jpg

candy shop en 2012 :

candy shop 2012.jpg

adieux façon cabaret pour la collection 2014 :

1378436_10151644033241611_607706489_n.png   559882_633971206623835_94670665_n.jpg

XoXo

Les commentaires sont fermés.